Voyager avec son matos photo

Avec les avancées technologiques, on se dit que le téléphone portable peut suffire pour voyager.

Oui, c’est possible… à condition d’y mettre le prix et de se dire que son “précieux” Smartphone ne sera pas abîmé en voyage. Peut-être même envisager d’acheter une pochette étanche dans un magasin de sport ou de nature.

Je dis de mettre la main au portefeuille pour son Smartphone, alors que ça s’applique également à l’appareil photo.

Dilemme!

Je vais donner un exemple que je connais bien : le mien. Avec ce partage, j’espère que mon expérience vous aidera.

Il y a quelques années, je suis partie avec mon téléphone portable et mon dernier appareil photo numérique.

Faire des photos avec le téléphone n’était pas du tout envisageable car je ne suis pas du genre très attentionnée avec ces objets et j’ai rarement l’appareil qui fait les meilleurs clichés ou le plus cher. Du moment que mon téléphone reçoive/émette les appels et autres messages, ça me suffit.

Partir avec un appareil photo plus élaboré

Type reflex et son petit objectif de base dans sa housse de base et en mode “automatique” de l’appareil photo peut-être suffisant. Surtout si le but est de faire des photos souvenirs des copains/famille dans un décor de vacances. Dans ce cas j’ai envie de dire qu’investir dans un super téléphone portable équipé des dernières technologies de capteur est également une solution.

Cela change à partir du moment où on décide de donner du sens à ses souvenirs photographiques, techniquement et artistiquement.

Une année je suis allée dans le sud de la France, faire de la Via-ferrata, des balades à cheval et la crêpe quelques fois sur des plages. Bref des environnements pas top pour un appareil reflex. J’avais plusieurs solutions : investir dans une caméra sport avec son petit caisson étanche, un appareil photo compact résistant à ces conditions ou un caisson pour mon appareil photo.

Choisir entre une caméra sportive, un compact adapté aux situations extrêmes ou un caisson étanche?

Dans 2 situations sur 3 (via-ferrata et balade à cheval), l’idée d’avoir un reflex avec son caisson étanche n’était pas envisageable : l’appareil tout seul est lourd et demande les 2 mains pour s’en servir (vas guider ton cheval avec seulement les jambes quand tu ne sais pas le faire !). Je ne suis pas particulièrement intéressée par la vidéo, donc la caméra n’était pas une priorité.

Mon choix s’est orienté vers un petit appareil photo étanche et compact qui peut facilement se glisser dans la poche ou sous le gilet de sauvetage pour la via-ferrata.

Ce choix était parfait pour des petits souvenirs de vacances sans volonté de faire quelque chose de trop artistique.

Un autre voyage, dans une région humide m’a permis de me conforter dans ce choix : quand je partais pour une petite sortie à la plage ou dans un environnement humide le compact était parfait.

A chaque fois ce compact a complété ce que je ne pouvais pas faire avec le reflex sans caisson étanche…

Pluie = eau pas du tout copine avec un appareil photo du type reflex ou hybride

Plage = sable, pas non plus ami avec toute la mécanique et l’électronique d’un appareil évolué. Et il est hors de question de changer d’objectifs au milieu de ces éléments !

Dans un prochain article, je vous expliquerai dans quoi je transporte tout ça pour les voyages en milieu humide.

Besoin d'un conseil ou un cours photo